STAGE HOMME

Être homme aujourd’hui qu’est ce que cela signifie ?

 

Est-ce être ce chasseur baiseur du monde de la préhistoire ou ce gentil garçon prêt à tout faire pour plaire à sa femme ou encore ce garçon macho qui considère les femmes comme un consommable.

 

Notre époque parait révolutionnaire car elle est celle de la dite «  libération de la femme ». 

Et les hommes semblent perdus de cela.

A y regarder de plus prêt, il ne semble pas qu’une époque plus qu’une autre n’ait permis une vraie compréhension et une vraie harmonie entre les deux sexes.

La femme a franchi une étape indispensable pour atteindre sa libération. Elle n’est pas libérée, en ce sens qu’aujourd’hui, elle se contente bien souvent d’être l’égale de l’homme. L’étape qui l’attend est au combien précieuse car elle lui suggère d’atteindre une vraie liberté, celle de ne plus agir en réaction et de nous révéler qui elle est vraiment, créative et sauvage. Pour cela elle a besoin de se sentir en sécurité, d’abaisser son niveau de stress qui la coupe de certains sens et peu importe si c’est une femme qui lui procure ce sentiment.

 

Et comment trouver notre place nous les hommes dans ce contexte en plein bouleversement.

 

Nous venons de passer quelques siècles de domination fermés à notre sensibilité. Des périodes animales où l’homme ne pleur pas s’il est touché.

Sous stress, le corps naturellement nous prépare à la guerre et nous coupe de certains sens qui pourraient nous rendre vulnérables.

 

Pour être réceptif au plaisir, nous devons être sensible et comme nous n’aimons pas souffrir nous nous fermons à une trop grande sensibilité. 

 

De ce fait nous devenons incapables de ressentir le plaisir du moment présent et projetons sur l’avenir un hypothétique bonheur qui serait le top. 

Résultat soit nous sommes projetés dans le futur ou nous ruminons le passé en nous apercevant que le bonheur était là.

Nous cherchons dans l’objet, la propriété privée, un bonheur qui ne nous rempli pas et nous devons sans cesse trouver de nouveaux challenges chaque fois plus sensationnels tant notre sensibilité est absente ou mourir et on nous enterre Quelques années plus tard.

 

Et la femme ne fait pas exception à la règle. Confrontée au stress de la vie moderne et focalisée sur sa « liberté » elle se coupe également de sa sensibilité.

 

Dans ce contexte, hommes et femmes ont du mal à communiquer car tous les deux n’accèdent pas aux informations nécessaires pour savoir qui ils sont vraiment.

 

Réouvrir notre sensibilité nous ouvre la sensation du plaisir. Pour cela, Nous devons accepter que cette sensibilité nous rende perméable également à la douleur.

 

Ressentir nous permet d’agir en conscience. Sinon, nous sommes coupés d’une partie de nous, d’une partie de la vie, d’une partie de l’unité. Ce manque nous mène à la souffrance refoulée. 

Nous sommes perdus, dans un monde où l’on nous invite à consommer pour trouver le bonheur absolument.

Jusqu’au jour où l’on est rattrapé par quelque chose qui est plus fort et qui incite à chercher.

 

Se retrouver entre hommes pour échanger est indispensable. 

 

La femme ne peut révéler son côté sauvage que si elle se sent en sécurité. On ne peut donc pas lui dire notre faiblesse, notre incertitude, nos doutes.

Nous devons pour la reconquérir trouver notre place et comprendre ce que c’est qu’un paradoxe : 

Si un homme qui aime sa femme doit partir à la guerre et qu'il reste au nom de cet amour, alors il perd sa femme. N'est ce pas un beau paradoxe ?

Une femme rêve d’un chevalier. Et c’est dans la bataille que le vrai chevalier se révèle.

Quand une difficulté se présente l’homme choisi souvent soit la fuite soit l’affrontement.

Il pense rarement à cette voie du milieu qui lui permet d’affirmer qui il est sans autre artifice. 

 

Retrouver sa sensibilité, comprendre ce qu’est la communication et pourquoi nous communiquons, en quoi le stress tue notre sensibilité et comment transformer nos conflits en confrontation, redécouvrir qui nous sommes et réouvrir notre champ des possibles, stimuler notre engagement et notre créativité. Au travers d’outils comme le yoga, le clown, la danse, et d’autres exercices nous permettant de retrouver notre véritable essence nous regagnerons pas à pas notre vrai nature d'homme, celui dont l'humanité a besoin pour aborder les nouveaux paradigmes.